larondedescinq

12 novembre 2011

Agnès Abécassis-Chouette une ride !

Un livre épatant qui m'a fait sourire, rire !

Présentation de l'éditeur

 

Jusqu'à présent, ma vie était hyper
plan-plan. Genre marmots, boulot, dodo, sauf que pour moi, le boulot ça se passe
à la maison, scotchée à un clavier d'ordinateur. Ben oui, mon job, c'est
écrivain (célèbre). Mais dernièrement, tout a basculé: un beau gosse dans la rue
m'a appelée "madame"; il m'a fallu une traduction simultanée pour comprendre ce
que me disait une ado; une vendeuse mielleuse m'a suggéré une crème anti-âge;
J'ai surpris des copines en train de trafiquer leur date de naissance. Et là,
d'un coup, j'ai réalisé que j'avais déjà trente-six ans. C'est-à-dire,
techniquement, presque quarante. Donc bientôt cinquante. A votre avis, je fais
quoi? Je déprime ou je positive?
 
 
ride
 
 
 
Côté rides j'en ai depuis très longtemps ! A 38 ans c'est un peu normal !
Et vous les rides ça vous déprime ?
 
 
Magali

Posté par larondedes5 à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


10 octobre 2011

Rien ne s'oppose à la nuit

101_1517Je pourrai écrire un paragraphe entier sur ce titre emprunté à une chanson de Bashung, si joliment et judicieusement choisi. Je pourrai écrire un paragraphe entier sur cette photo de couverture représentant une jeune femme tout de noir vêtue, à la beauté intimidante d'une vedette de cinéma.
Lucile s'est donné la mort en 2008, à l'âge de 61 ans, après une vie marquée par la maladie et la folie. Sa fille, Delphine de Vigan, se lance alors dans une enquête impossible et personnelle, celle de "l'origine des choses" : à quel moment, quel élément déclencheur a fait basculer Lucile dans "la nuit" ? L'auteur témoigne avec pudeur de la nécessité et de la difficulté, voire de l'impossibilité d'écrire sur sa mère, d'écrire "sa mère".
Alors, à défaut de pouvoir expliquer, et sans taire les doutes qui l'assaillent au fur et à mesure de ses recherches, elle essaye de s'approcher au plus juste de ce qu'a pu vivre Lucile, en fouillant le passé familial. A partir de lettres, de journaux intimes, de témoignages ou d'entregistrements, elle recompose le puzzle d'une famille nombreuse en apparence joyeuse, ouverte et non conventionnelle, mettant à la lumière de terribles drames (accidents, suicides, soupçons d'inceste).
Pourtant, rien ne ressemble ici à un déballage ou à un réglement de comptes, juste une quête sincère et douloureuse qui se lit avec une immense empathie... et un énorme noeud à l'estomac.

"L'écriture ne peut rien. Tout au plus permet-elle de poser les questions et d'interroger la mémoire."

{Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de VIGAN, JC Lattès}

 

Posté par anyuka à 11:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

La mort, l'amour et les vagues

Trois nouvelles qui racontent de  façons différentes l'amour.

Trois  nouvelles faciles  à  lire qui m'ont fait réfléchir sur l'union tellement forte qu'est l'amour !

Sommes  nous prêts à tout faire par amour ?

Magali

002

Posté par larondedes5 à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2011

Et après...!

IMG_3185Je n' avais jamais été tenté par les romans de Guillaume Musso, jusqu' à ce que "Magalie" me propose de m' envoyer... Et Après...! Je me suis donc installé bien confortablement  pour entamer ma lecture...ça démarre et je me dis... zut...encore l' histoire d' un avocat cynique qui perd le contact avec ses proches et se retrouve seule dans son superbe appartement New-yorkais...puis en poursuivant ma lecture, je me suis dis...tiens finalement... ça ressemble à la série américaine  "Les routes du paradis".. du coup... j' ai complètement oublié la nationalité Française de  Musso...La 4ème de couverture indique : "Ce roman est dangereux. Une fois ouvert vous ne pourrez plus le quitter avant la dernière page."...Je confirme car j' ai dû rallumer la lumière en pleine nuit pour terminer le dernier chapitre....! Et au final une réponse à une question qui me trottait dans la tête depuis plusieurs mois...doit-on dire aux personnes condamnées par la maladie qu' il n' ont plus que quelques mois ou quelques semaines à vivre...! Un livre qui nous amène à réfléchir sur nos choix et priorité de vie...!

Extrait : Le médecin ralentit pour pouvoir continuer à profiter de la vue et de l' air marin revigorant qui montait de l' océan. Il se laissa dépasser par une Ford Mustang repeinte en violet, suivie par deux Harley Davidson chevauchées par des sexagénaires à l' allure d' anciens hippies. - La douceur de vie californienne, c' est quand même autre chose, lança Goodrich tandis qu' un écureuil traversait devant eux..."

Posté par EILINE à 14:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2011

Si Vous Recevez cette lettre...

101_1358Mon magazine préféré l'avait mis en avant dans ses pages estivales, mais rien que le titre m'avait empêchée de mettre ce livre sur ma liste. Et puis je suis tombée dessus chez un bouquiniste, même pas ouvert, alors...
"The Postmistress", titre original, convient mieux au ton plus sec et moins dégoulinant que la couverture ne le laissait donc craindre.
1940. L'histoire de Frankie Bard, journaliste qui couvre le Blitz londonien pour la radio américaine, croise celles de deux autres jeunes femmes, à l'abri dans le petit village du cap Cod, suspendues aux récits qu'elle fait du conflit à la radio, s'efforcant de sensibiliser ses contemporains au sort des populations bombardées ou en fuite.
La structure est un peu bancale - la plus grande partie de l'ouvrage est consacrée à Frankie et à ses enregistrements (certains très poignants), on en saura beaucoup moins sur Emma, la jeune épouse d'un médecin parti au combat pour expier une faute, ou sur Iris, la fameuse receveuse des postes du titre originel qui voit passer entre ses mains "la vie de chacun et les péchés de presque tous", dotée du terrifiant pouvoir d'en influer le cours ; c'est néanmoins un beau roman à l'histoire, au décor et au contexte très cinématographiques.

"Voilà ce que je veux te dire : lève les yeux, maintenant. Cesse de fixer cette page et lève les yeux. Je pense que Mlle James est près de toi. Elle t'a donné cette lettre et, telle que je la connais, elle attendra que tu la lises. Elle attendra. Elle veillera sur toi. Et d'autres aussi le feront. Tu n'es pas seule. Nous sommes tous autour de toi, les morts comme les vivants.
Lève les yeux."

{Si vous recevez cette lettre, Sarah BLAKE, Calmann-Lévy}

Posté par anyuka à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 septembre 2011

Une vrai merveille!

100_1907

La couleur des sentiments *****/5

...Quatrième de couverture...

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. Passionnant, drôle, émouvant...

...Mon avis...

Un gros coup de coeur pour ce roman sincère, fort, tendre puissant un vrai petit bijou à lire absolument!

Posté par Mozzarelle à 21:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Mon premier livre de la rentrée...

 

100_2059

Tuer le père 0/5

...Quatrième de couverture...

« Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. »

...Histoire mettant aux prises un aprenti-joueur-tricheur- avec son père adoptif qui est aussi son mentor...

...Mon avis...

Alors attention ceci est mon avis et ces propos n'egage que moi: Mme Nothomb faut arrêter de nous prendre pour des vaches à lait!!!

Je suis pourtant une vrai Fan j'ai tout lu mais là c'est du grand n'importe quoi je ne reconnais même pas sa si célèbre écriture, j'en viens même à me demander si c'est elle qui l'a écrit ou alors si c'est trop, beaucoup trop subtil pour moi...Autant dire que personnellement j'ai lu des navets mais je ne les aient jamais payé 16 euros...

Je me suis permis d'envoyer un petit mail à la dame et à sa maison d'édition car là c'est un grand mystère, en plus ce livre n'a même pas de fin c'est une histoire san Faim!!! (elle dois vraiment avoir les crocs)...

Oui je suis virulente mais là franchement c'est honteux!

Bref! le livre le plus nul de la rentrée!

Posté par Mozzarelle à 21:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

25 septembre 2011

C'est déjà l'automne !

Prendre le temps ce matin de revenir sur  ce blog

Nous sommes déjà en automne !

automne

 

Il y a quelques mois Valérie m'avait envoyé "Meurtres entre soeurs" de Willa Marsh, un roman qui m'a bouleversé !

A lire absolument !

 

meurtresentresoeurs

 

 

Présentation de l'éditeur
« Liv » et « Em » grandissent dans l Angleterre des années 50. La guerre a rendu veuf le père de l une et la mère de l autre, qui forment ensemble un nouveau couple. Seulement, « Mo » et « Pa » ne veulent pas s arrêter là : ils font un autre enfant. Ce sera une troisième fille, Rosie, leur préférée, pourrie-gâtée. Sentant le profit qu elle peut tirer de la situation, Rosie, sous des airs innocents, est une vraie peste, pleine de malice, jalouse de ses deux grandes s urs. Si jalouse et si sournoise qu à l adolescence, elle parvient par de faux scandales à gâcher leurs espoirs de mariage. Mariée ensuite pour sa part à « Rup », un agent de change aussi peu scrupuleux qu elle, Rosie donne naissance à Alice, qui ne tournera pas beaucoup mieux que sa mère, devenant une petite junkie sans scrupules. Rosie, Rup et Alice franchissent un pas supplémentaire dans l intrigue cynique en convoitant la maison familiale, où sont restées vivre Mo, Liv et Em, rejointes par « Pam », la tante américaine. Entre difficultés matérielles et fous rires complices, les quatre femmes résistent avec le fréquent secours d une lampée de gin. Pour s en sortir, Liv et Em vont devoir esquiver les mauvais coups de Rosie, Rup et Alice quitte à aller jusqu au meurtre « involontaire » !

 

A très vite pour de nouveaux coups de coeur

Magali

 

Posté par larondedes5 à 12:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2011

La Veuve

101_1134C'est cette magnifique photo de couverture qui m'a poussée à choisir ce livre sans en avoir rien lu nulle part. Une femme qui court au milieu de nulle part, cheveux au vent, enveloppée d'un long manteau noir. Mary, 19 ans, est veuve, d'ailleurs c'est elle qui a tué son mari. Traquée par ses beaux-frères, elle fuit dans les Rocheuses canadiennes. Après une hésitation au démarrage, j'ai suivi passionnément son parcours, m'attachant peu à peu aux pas de cette Veuve confrontée à la solitude et à la nature, dont on ne connaitra l'histoire tragique que par bribes et par souvenirs, et qui au fil de ses rencontres avec des personnages dignes d'un western (de l'évadé de prison aux indiens, en passant par les mineurs ou des contrebandiers), finira par se trouver elle-même.

Bref, je vous le recommande chaudement :-) !!

{La Veuve, Gil ADAMSON, 10-18}

Posté par anyuka à 17:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 juin 2011

Le MeTronome...!

IMG_1016IMG_1023

Je me suis plongée dans le Métronome...! Un livre  où "Lorant Deutsch nous propose  une promenade captivante où défilent seigneurs, princes rebelles, marchands, artistes...enfin tout ce qui à forger et construit l' Histoire de France"... que je conseille aussi à tous  les amoureux de Paris et d' Histoire...! Vient de sortir aussi en version Illustré...

Posté par EILINE à 11:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,